Joint Commission International
(JCI) Accredited Hospital

Vertiges, instabilité et déséquilibres

Les vertiges ou les déséquilibres nécessitent une prise en charge adéquate. Le point avec le Dr Yashir Peerbaccus, chirurgien en otorhinolaryngologie (ORL) à l’hôpital Apollo Bramwell.

« Pour avoir l’équilibre, l’oreille interne, les yeux et le système articulatoire doivent tous fonctionner parfaitement. Ces entrées d’informations sont traitées par le système nerveux central pour nous maintenir en équilibre » explique le Dr Yashir Peebaccus. Il ajoute que chaque oreille interne contient des récepteurs de mouvements qui aident à nous maintenir en équilibre. Ainsi, les  pathologies liées à l’oreille interne provoquent des vertiges ou des déséquilibres. « Dans la plupart des cas, les vertiges proviennent de l’oreille interne (le système vestibulaire) chez les sujets en bonne santé », dit-il encore.

Les vertiges les plus connus

Les troubles les plus fréquemment diagnostiqués incluent le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) appelé aussi vertige positionnel, la névrite vestibulaire et la maladie de Ménière.

Le Dr Peerbaccus indique que le VPPB se produit quand des petits cristaux se déplacent, causant un vertige de type rotatoire qui est souvent de courte durée. Ils peuvent être accompagnés de nausées. Dans 50 % des cas, ces vertiges surviennent de façon spontanée. Un traumatisme cérébral ou une infection virale récente pourrait déclencher un vertige dans certains cas. Dans des cas légers, ces vertiges peuvent donner une sensation d’instabilité dans les déplacements. Une atteinte plus grave, peut donner l’impression d’être sur un manège de façon intermittente avec des expériences qui peuvent être traumatisantes. « Ces vertiges positionnelles peuvent être traités en une  visite dans la plupart des cas », rassure notre interlocuteur.

Le traitement consiste à faire des manœuvres précises appelées Epley. Là, l’expérience du praticien est importante. Car, si elles sont mal  amorcées, les symptômes du patient peuvent s’empirer dans certains cas. Les médicaments ne sont indiqués que rarement.

En ce qu’il s’agit de la neuronite vestibulaire, elle est causée par l’apparition d’un très gros vertige. Cela entraîne des nausées et vomissements qui peuvent durer jusqu’à 24 heures en phase aiguë suite à un problème de l’oreille interne. La sensation d’instabilité fait aussi partie des séquelles d’une neuronite vestibulaire.

Parfois le patient a tendance à se pencher d’un côté en marchant, ou se cogner contre les murs. Ce qui peut être très traumatisant pour le malade. « Les symptômes s’atténuent graduellement avec le temps. Une sensation de tangage ou de flottement peut persister pendant des mois » ajoute-t-il. Dans ce cas, le traitement médicamenteux est indiqué. Si les symptômes persistent, la rééducation de l’équilibre est prescrite. C’est une pratique courante affirme le spécialiste.

Quant à la maladie de Ménière, elle peut influencer la stabilité comme l’audition. « Après un examen clinique otoneurologique et des examens complémentaires, la prise en charge débute avec des médicaments », dit le Dr Peerbaccus. La rééducation de l’équilibre aide également à améliorer les symptômes des patients.

Il arrive qu’en raison de ces problèmes à l’oreille interne, certaines personnes éprouvent une instabilité, des difficultés à marcher dans la foule ou dans les espaces vides ainsi qu’une sensation de flottement. « Ce sont des symptômes qui sont parfois difficiles à décrire par le patient » explique notre interlocuteur.

Selon lui, ceux qui souffrent de ces troubles ont tendance à éviter des situations  ou endroits où ils se sentent mal à l’aise ou  instables. « Ils ont tendance à se renfermer graduellement dans la vie de tous les jours », dit-il. Certains ont des difficultés à la lecture, malgré un contrôle optométrique rassurant alors que d’autres évitent de se rendre dans les supermarchés, centres commerciaux et autres grands espaces afin d’éviter les « vertiges ».

« Ces symptômes d’instabilité peuvent avoir des conséquences graves dans la vie courante et avoir un grand impact dans la vie de tous les jours » affirme le Dr Peerbaccus. Certains doivent être mis en arrêt de maladie dans certains cas. Dans beaucoup de cas, une mise au point médicale s’avère sans particularité. Il est donc difficile pour ces patients d’expliquer à leur employeur ce dont ils souffrent.

Le traitement médicamenteux se limite souvent à une amélioration temporaire des symptômes. Par contre, un examen otoneurologique approfondi chez un professionnel pour les vertiges révèle souvent un problème à l’oreille interne. « La prise en charge se fait principalement par la rééducation de l’équilibre. En quelques sessions, cela peut améliorer les symptômes et redonner confiance au patient », nous explique le Dr Peerbaccus  qui supervise la rééducation de l’équilibre à l’hôpital Apollo Bramwell.

Le diabète n’est pas une fatalité

« Quand on a le diabète cela ne veut pas dire que la vie s’arrête là. On doit comprendre c’est quoi la maladie pour bien la contrôler », souligne le Dr Ramracheya. Pour lui le malade doit savoir les objectifs qu’il doit atteindre et ce qu’il peut faire pour y parvenir à travers la prise de médicaments ou changement pour une meilleure hygiène de vie. 

Il insiste aussi sur le fait que la prise en charge d’un patient diabétique ne concerne pas uniquement un diabétologue mais des professionnels de plusieurs disciplines : podologue, nutritionniste, ophtalmologue, spécialiste des maladies des reins ou encore les infirmiers spécialisés dans le domaine de la diabétologie. « Avoir le diabète n’est pas une fatalité, il y a des aides vers lesquels on peut se tourner qui sauront conseiller et guider le patient ».

Il faut aussi savoir accepter le fait qu’on est diabétique et de bien contrôler la maladie car elle ne va pas disparaître. Il souligne aussi que si on est pré-diabétique, il est possible de renverser la situation cela à travers une meilleure hygiène de vie. Ce qui n’est pas le cas une fois qu’on a le diabète.

Source: http://defimedia.info/diabete-comment-mieux-retarder-les-complications accessed on 13.02.2017 at 11:15am.

Related medical services

ENT, Head & Neck Surgery and Speech & Language Therapy

The department of Otolaryngology ( Ear, Nose, Throat) at Apollo Bramwell Hospital offers medical , surgical treatment and advanced diagnostic facilities for ear nose and throat related diseases and disorders. Read more...

CENTRES OF EXCELLENCE

PATIENT TESTIMONIALS

Read more

Jane and I wanted to thank you so much for the care you and your colleagues took of Jane whist in Mauritius. Everything went well and Prakash did a great job of getting us to your clinic and back over the 6 dialysis days. We had a wonderful holiday and our children and grandchildren plus the other family all enjoyed it enormously. Best wishes to you all

Andrew and Jane Stewart
17.04.2017